Col·lectiu Emma - Explaining Catalonia

Friday, 30 april 2010 | Le Monde

Français

Le Monde: En réponse à l’article “L´Espagne suivra-t-elle le chemin de la Belgique?” par Alvaro Vermoet Hidalgo

En réponse à l’article “L´Espagne suivra-t-elle le chemin de la Belgique?” par Alvaro Vermoet Hidalgo publié dans Le Monde du 29 avril 2010.

Alvaro Vermoet Hidalgo, dans son article du 29 avril compare les situations de l´Espagne et de la Belgique tant sur le plan culturel que politique. Il y aura sûrement des lecteurs flamands qui pourront mieux répondre à certaines des affirmations plus que discutables se rapportant à la Belgique contenues dans cet article.

Pour ce qui est de la Catalogne, M. Vermoet reprend à son compte le discours habituel révisioniste des nationalistes espagnols, fait d´insinuations, de demi-vérités et de mensonges qui ont tous déjà été rectifiés à plusieurs reprises par notre collectif Emma (http://emma-col-cat.blogspot.com).

Ce discours est malheureusement celui de celles et ceux qui veulent à nouveau imposer à l’Espagne une uniformité “nationale” comme celle qui a été imposée pendant des années, et avec tout l´acharnement dont elle peut être capable, la dictature Franquiste (1936-1975). Ce sont ces mêmes nostalgiques qui parlent maintenant d´“imposition des langues régionales”, de “suppression de tout droit linguistique des hispanophones” ou de “privilèges financiers”.

Or, quels sont les privilèges accordés aux catalans ? La Catalogne est aujourd’hui une nation dont l´économie se trouve sévèrement handicapée par la politique de sous-investissement menée par les gouvernements espagnols successifs, et qui est soumise, de surcroît, à une “taxe de solidarité” représentant 10 % de son PIB. Un niveau inouï en Europe.

Par ailleurs, il tient de la malhonneteté intellectuelle de parler, comme le fait l’auteur “d´imposition de la langue catalane”. En effet, en Catalogne, comme dans tout le territoire espagnol, s’appliquent plus de cinq-cents dispositions légales qui régulent – et imposent – l´usage de la langue espagnole.


L’auteur fait également preuve de cécité intellectuelle lorsqu’il prétend qu´il faut protéger le bilinguisme. Ce dernier est déjà une réalité quotidienne pour tous les habitants de la Catalogne. Par contre, en aucun cas, l’administration Espagnole ne se plie, elle, au bilinguisme. Les hispanophones ont pu garder à ce jour – 35 ans après la fin de la dictature – leur prérogative coloniale de ne pas utiliser la langue du pays où ils sont installés et de rester monolingues.

La réalité catalane est bien loin d’une politique de terreur imposée par de sinistres “pouvoirs du régionalisme” comme le dépeint Alvaro Vermoet Hidalgo. Le Catalan, cette “langue régionale” est naturellement adoptée par ceux qui vivent en Catalogne.

À l´instar du Québec, où les mesures de protection de la langue française sont beaucoup plus énérgiques et l´attitude du gouvernement canadien beaucoup plus équitable, la Catalogne s´est dôtée de lois pour protéger sa culture. Cette politique, menée avec les faibles resources d´un gouvernement régional, apporte une réponse à l’incurrie et l´inaction du gouvernement espagnol. Ces lois ont été aprouvées par une écrasante majorité des forces politiques et elles ont l´appui de la population locale. Il faut remarquer qu’ il n´y a pas de conflit linguistique en Catalogne.,

Au contraire, la Catalogne a toujours été, et elle le reste encore, une terre d´accueil pour les migrants venus du monde entier. Loin d´être un élément de séparation, la langue catalane a été historiquement un instrument d´inclusion dans une société ouverte et dynamique.

Avec leur politique de soutien à la langue catalane, les autorités de Barcelone espèrent que les nouveaux arrivants trouveront, dans la connaissance de la langue de leur nouveau pays, une voie plus rapide d´intégration et de participation dans société devenue la leur.

Les lecteurs du Monde qui veulent comprendre la situation espagnole doivent prendre en compte la réalité plurinationale et pluriculturelle de l’Espagne. Cet Etat est composé de territoires très divers. Malheureusement, cette réalité continue à être niée obsessivement par les nationalistes espagnols, qui craignent rien tant aujourd´hui que la perte de leurs privilèges gagnés au prix du feu et du sang en Catalogne. La guerre et la conquête peuvent faire naître des Etats du jour au lendemain Mais, comme le prouve le cas de la Catalogne, on n’en batit pas pour autant une nation.


Very bad Bad Good Very good Excellent
carregant Loading




Lectures 1890 visits   Send post Send


Col·lectiu Emma - Explaining Catalonia

Col·lectiu Emma is a network of Catalans and non-Catalans living in different countries who have made it their job to track and review news reports about Catalonia in the international media. Our goal is to ensure that the world's public opinion gets a fair picture of the country's reality today and in history.

We aim to be recognized as a trustworthy source of information and ideas about Catalonia from a Catalan point of view.
[More info]

quadre Traductor


quadre Newsletter

If you wish to receive our headlines by email, please subscribe.

E-mail

 
legal terms
In accordance with Law 34/2002, dated 11 July, regarding information services and electronic commerce and Law 15/1999, dated 13 December, regarding the protection of personal data, we inform you that if you don’t wish to receive our newsletter anymore, you can unsubscribe from our database by filling out this form:








quadre Hosted by

      Xarxa Digital Catalana

Col·lectiu Emma - Explaining Catalonia