Col·lectiu Emma - Explaining Catalonia

Monday, 25 may 2009 | Le Monde

Français

Espagne: vaut-il mieux un hymne sifflé ou censuré?

El diari francès Le Monde es va fer ressò de la xiulada a l’himne espanyol en la final de la copa del rei i la censura que hi va haver per part de Televisió Espanyola. També es fa ressò de què es va posar el màxim de potència possible als altaveus (i van perdre la batalla pels decibels) i, a diferència de la majoria dels mitjans espanyols, també esmenta que es van confiscar 5.000 pancartes que distribuïen “des militants de la Jeunesse nationaliste de Catalogne, mais une immense banderole lui a échappé”. Censura o voluntat d’amagar un sentiment compartit per molts catalans o bascos? La conclusió, a partir de l’article de Le Monde, és clara.

**********

Espagne: vaut-il mieux un hymne sifflé ou censuré?

Au lendemain de la finale de la Coupe du roi, une tête est tombée. Julian Reyes, le directeur des sports de la télévision publique espagnole (TVE), a été limogé, jeudi 14 mai, à la suite "d'une erreur d'une gravité extraordinaire". Selon un communiqué du groupe audiovisuel public, il est "considéré comme le plus haut responsable de la non-diffusion en direct de l'hymne national lors de la retransmission du match de football entre le FC Barcelone et l'Athletic Bilbao". Les téléspectateurs n'ont pas seulement raté le traditionnel travelling montrant les joueurs au garde-à-vous pendant l'exécution de la Marcha Real. Ils n'ont surtout pas entendu les bordées de sifflets destinées à l'hymne espagnol, ni les vociférations hostiles au couple royal qui avait pris place à la tribune d'honneur.

C'est là que naît la polémique. La presse a évoqué une censure. "Des milliers de personnes sifflent le roi et l'hymne et TVE le dissimule", s'est indigné El Mundo, le principal quotidien de droite, dont les prises de position contre les nationalismes basque et catalan sont quasi quotidiennes. "TVE nie catégoriquement toute forme de censure, a répondu la direction du groupe public. A aucun moment n'ont été données des instructions pour occulter ce qui se passait dans le stade." Toujours est-il que l'antenne a été donnée au moment opportun - "de manière millimétrique", ont écrit des commentateurs - aux envoyés spéciaux de la chaîne à Bilbao et à Barcelone pour sonder l'ambiance auprès des supporteurs restés au pays.

Pendant cet interlude, le stade Mestalla de Valence résonnait d'une bronca sans commune mesure avec les sifflets minoritaires du Stade de France contre La Marseillaise. Nationalistes en rouge et blanc (Bilbao) et nationalistes blaugrana (Barcelone) se sont époumonés de concert. C'était joué d'avance : quand le Barça, club phare de l'identité catalane, rencontre l'Athletic Bilbao, émanation de l'âme basque, en finale de la Coupe du Roi, la politique s'invite à la fête du football, dans un feu d'artifices de symboles anti-espagnols. Tout le monde s'y était préparé, y compris la télévision : "Connaissant l'importance de l'événement, des instructions précises avaient été données pour qu'il n'y ait aucune erreur", indique le communiqué de TVE.

"ERREUR HUMAINE"

Prévoir ne suffit pas. Les organisateurs, qui avaient monté au maximum la sono du stade pour que la musique puisse couvrir les sifflets, ont perdu la bataille des décibels. A l'extérieur de l'enceinte, la police a bien confisqué les 5 000 pancartes que distribuaient des militants de la Jeunesse nationaliste de Catalogne, mais une immense banderole lui a échappé. Déployée avant le match dans une tribune catalane, elle proclamait en anglais : "Nous sommes des nations d'Europe. Au revoir l'Espagne". Si le téléspectateur n'a rien su de tout cela, il a tout de même pu écouter l'hymne à la mi-temps, dans une version édulcorée, sans le son des sifflets et avec des plans de coupe montrant les tribunes les plus sages. La chaîne s'était rapidement excusée pour ce qu'elle qualifiait "d'erreur humaine". Le pauvre (ex-) chef des sports aurait-il été plus royaliste que le roi ?


Very bad Bad Good Very good Excellent
carregant Loading




Lectures 1898 visits   Send post Send


Col·lectiu Emma - Explaining Catalonia

Col·lectiu Emma is a network of Catalans and non-Catalans living in different countries who have made it their job to track and review news reports about Catalonia in the international media. Our goal is to ensure that the world's public opinion gets a fair picture of the country's reality today and in history.

We aim to be recognized as a trustworthy source of information and ideas about Catalonia from a Catalan point of view.
[More info]

quadre Traductor


quadre Newsletter

If you wish to receive our headlines by email, please subscribe.

E-mail

 
legal terms
In accordance with Law 34/2002, dated 11 July, regarding information services and electronic commerce and Law 15/1999, dated 13 December, regarding the protection of personal data, we inform you that if you don’t wish to receive our newsletter anymore, you can unsubscribe from our database by filling out this form:








quadre Hosted by

      Xarxa Digital Catalana

Col·lectiu Emma - Explaining Catalonia