Col·lectiu Emma - Explaining Catalonia

Sunday, 11 june 2017 | LE MONDE

Français

Indépendance de la Catalogne: «C’est notre devoir d’aller jusqu’au bout»

Raül Romeva, conseiller catalan aux affaires extérieures, explique les raisons qui ont conduit la région à convoquer, le 1er octobre, un référendum d’autodétermination unilatéral

Photo: Adrià Costa



LEMONDE
 
SANDRINE MOREL
 
10-06-2017.-
 
Raül Romeva occupe le poste de conseiller catalan aux affaires extérieures. Peu après l’annonce par Carles Puigdemont, président du gouvernement régional catalan, de l’organisation, le 1er octobre, d’un référendum d’autodétermination unilatéral, il s’est rendu à Madrid pour expliquer au corps diplomatique et à la presse les raisons de ce scrutin.
 
 
Le choc avec Madrid est-il inévitable?
 
Le choc viendra si celui qui a la possibilité de résoudre ce problème ne fait rien. Nous avons demandé à plus de dix-huit reprises au Parlement espagnol d’organiser un référendum. Nous n’avons essuyé que des refus. Mais en 2014, 2 millions de personnes en Catalogne ont dit clairement qu’elles ne se sentent pas à l’aise en tant qu’espagnoles. Nier le problème ne va pas le résoudre. Nous avons été élus démocratiquement avec un programme clair: organiser l’indépendance. C’est notre devoir d’aller jusqu’au bout. Comment va-t-on nous empêcher de voter? Nous ne le savons pas. Mais quelle serait la réaction de l’Europe si on nous condamne pour avoir défendu quelque chose d’aussi légitime et démocratique qu’un référendum?
 
Avez-vous reçu des soutiens à l’étranger?
 
Nous ne demandons rien aux pays que nous visitons, que ce soit l’Angleterre, l’Irlande, l’Ecosse, la France ou l’Islande. Depuis janvier 2016, je me contente d’expliquer la situation. Qu’en Catalogne 80 % des gens veulent voter, que ce soit pour ou contre l’indépendance. Que le cadre légal et constitutionnel le permet, pourvu qu’il y ait une volonté politique. Enfin, que nous ne voulons pas la fin du monde: seulement être un Etat dans l’Union européenne, avec de bonnes relations avec l’Espagne. En face, la réponse que nous avons est que la Catalogne ne peut pas voter. On nous dit simplement que c’est une affaire interne. Mais est-ce que l’Europe peut accepter d’un pays membre qu’il n’affronte pas ce problème?
 
 


Very bad Bad Good Very good Excellent (1 vòte)
carregant Loading




Lectures 1508 visits   Send post Send


Col·lectiu Emma - Explaining Catalonia

Col·lectiu Emma is a network of Catalans and non-Catalans living in different countries who have made it their job to track and review news reports about Catalonia in the international media. Our goal is to ensure that the world's public opinion gets a fair picture of the country's reality today and in history.

We aim to be recognized as a trustworthy source of information and ideas about Catalonia from a Catalan point of view.
[More info]

quadre Traductor


quadre Newsletter

If you wish to receive our headlines by email, please subscribe.

E-mail

 
legal terms
In accordance with Law 34/2002, dated 11 July, regarding information services and electronic commerce and Law 15/1999, dated 13 December, regarding the protection of personal data, we inform you that if you don’t wish to receive our newsletter anymore, you can unsubscribe from our database by filling out this form:








quadre Hosted by

      Xarxa Digital Catalana

Col·lectiu Emma - Explaining Catalonia